Détails de la formation

DEFINITION

L’A.T.E est un professionnel exerçant, de façon autonome ou en qualité de salarié, titulaire d’un brevet homologué par l’ETAT.

  

Il est capable d’encadrer une activité de Tourisme Equestre :

  • d’animer,
  • d’encadrer,
  • d’accompagner des promenades et randonnées équestres,
  • d’accueillir la clientèle,
  • de gérer sa cavalerie.

Il est capable de gérer une activité de Tourisme Equestre :

  • de créer des produits de tourisme équestre,
  • d’organiser leur mise en œuvre,
  • de les commercialiser,
  • de se positionner par rapport à l’environnement humain, administratif et naturel,
  • d’entretenir les équipements et les infrastructures.

Il n’est pas habilité à enseigner.

  

DETAIL PAR RUBRIQUE DES DIFFERENTES CAPACITES

L’A.T.E est capable d'accueillir, encadrer, animer et accompagner un groupe dans des activités de promenade de randonnée :

 

Il est capable :

  • de choisir les chevaux en fonction de la clientèle et de l’activité prévue,
  • d’attribuer les chevaux en fonction du niveau de cette clientèle,
  • de préparer l’équipement nécessaire à l’activité prévue,
  • de choisir les allures en fonction du niveau des cavaliers, du terrain et de l’activité prévue,
  • de tracer et suivre un circuit,
  • d’organiser les haltes et arrêts éventuels,
  • d’établir une ligne de chevaux,
  • d’assurer l’animation et les relations avec l’environnement humain,
  • de contribuer à l’agrément et au bien–être du groupe,
  • d’assurer la sécurité des gens et des biens,
  • de se conformer aux règles sur la conduite à tenir en cas d’accident,
  • d’assurer les soins de première urgence auprès des cavaliers et chevaux,
  • de donner aux cavaliers les consignes relatives à l’exécution de l’activité,
  • de donner au groupe les consignes relatives à la circulation des cavaliers,
  • d’indiquer les changements d’allure, de vitesse et de direction,
  • de conseiller les cavaliers sur un équipement fonctionnel adapté à l’activité.

 

1) L’A.T.E est capable de gérer (maîtriser) la locomotion de sa monture :

Il est capable de s’équilibrer :

  • au trot enlevé, de se stabiliser sur des transitions longitudinales, de s’équilibrer sur un déplacement latéral,
  • sur les étriers, de s’équilibrer en enchaînant des difficultés de terrains variés,
  • assis, de s’équilibrer sur un déplacement latéral au trot, de se stabiliser aux trois allures, de s’équilibrer au contre–galop.

Il est capable d’avancer :

  • d’entretenir l’allure, de maintenir la cadence de chaque allure et de conserver le contre galop,
  • de changer d’allure et/ou d’amplitude, de s’arrêter à partir de trot, de varier l’amplitude de trot, de partir au contre–galop,
  • de franchir une difficulté, de maintenir la cadence du galop sur un enchaînement de difficultés en terrains variés.
  •  

Il est capable de tourner :

  • de conduire sur le plat, d’enchaîner et d’inverser des courbes larges au galop en conservant le même pied,
  • de conduire et d’enchaîner, de conduire sur un tracé précis en enchaînant des difficultés en terrains variés,
  • de conduire un cheval de main en milieu naturel,
  • d’effectuer un déplacement latéral de sa monture au trot,
  • de s’équilibrer, avancer et tourner aux trois allures les rênes dans une main.
  • Ces capacités sont traduites par l’exécution des tests techniques DNTE n°1 (reprise d’école des aides et du test PCCR).

 

2) L’A.T.E est capable de s’orienter et de se déplacer en extérieur et en toutes circonstances :

Il est capable :

  • d’identifier et utiliser les différentes cartes topographiques et leurs échelles 1/25000ème, 1/50000ème, 1/100000ème, 1/200000ème,
  • de connaître la superficie de territoire représentée sur une carte,
  • de connaître les différentes unités de mesure,
  • d’interpréter les signes conventionnels,
  • de s’orienter avec la planimétrie,
  • de déchiffrer, interpréter et utiliser la lecture des courbes de niveau,
  • d’identifier sur une carte la représentation des différents mouvements de terrain,
  • d’évaluer une pente à la lecture de la carte,
  • de définir et utiliser les différents nord et la déclinaison,
  • d’utiliser la boussole pour mesurer un angle, orienter la carte, identifier l’environnement,
  • de localiser sa position,
  • de donner un tiers les indications permettant de localiser,
  • de savoir utiliser soleil, lune et étoiles pour une orientation sommaire,
  • de rédiger une feuille de route.

3) L’A.T.E est capable de gérer une cavalerie : de la soigner et de l’alimenter

Il est capable :

  • de choisir et acheter un cheval,
  • de reconnaître les maladies contagieuses et vices rédhibitoires,
  • de s’assurer le concours d’un vétérinaire pour effectuer une visite d’achat,
  • d’assurer le pansage et les soins usuels du cheval,
  • d’identifier les aliments traditionnels,
  • de différencier les aliments industriels,
  • d’apprécier la qualité de ces différents aliments,
  • d’interpréter et d’analyser les fiches techniques de composition des aliments industriels,
  • d’assurer en tout temps et en toutes circonstances l’abreuvement correct de sa cavalerie,
  • de calculer les rations d’entretien, travail, récupération, gestation, croissance, etc …
  • d’identifier les principales pathologies liées à l’alimentation (surdents, lampas, échauboulure, fourbure, myoglobinurie, coliques digestives, intoxications chimiques…),
  • d’identifier les urgences digestives et d’appliquer les soins adéquats,
  • d’intervenir médicalement dans les limites de ses compétences et dans le respect de l’intégralité physique du cheval,
  • de connaître et identifier formellement les plantes toxiques et leurs modes d’action.

Il est capable :

  • de détecter une boiterie,
  • d’identifier les membres boiteux,
  • d’en rechercher les causes visibles éventuelles,
  • d’intervenir dans les cas les plus simples,
  • de juger de la nécessité d’une suspension ou non du travail,
  • de déceler et soigner les différents traumatismes et plaies (plaies de harnachement, traumatismes oculaires, prises de longe),
  • d’identifier l’état de choc, le coup de chaleur et y apporter les soins nécessaires,
  • d’énumérer et identifier les affections parasitaires externes (gale, teigne,…) et internes,
  • de connaître les mesures de prophylaxie en la matière ainsi que les soins curatifs,
  • de décrire et comprendre l’appareil locomoteur, sa mécanique et ses insuffisances (tares),
  • de décrire et comprendre l’appareil respiratoire, son fonctionnement et les symptômes d’affection (grippe, gourme, emphysème…),
  • de connaître et décrire l’appareil circulatoire et son fonctionnement,
  • de composer et utiliser une trousse de secours d’écurie et de randonnée,
  • d’équiper un cheval pour le transport,
  • d’embarquer un cheval,
  • de seller et brider correctement un cheval avec son équipement de randonnée,
  • de savoir où et comment attacher un cheval,
  • de décrire le pied, ses aplombs, son fonctionnement mécanique ainsi que sa pathologie,
  • d’identifier l’ensemble du matériel de maréchalerie,
  • d’enlever et remettre un fer et de procéder à un dépannage élémentaire,
  • d’assurer la maintenance du matériel et des installations,
  • d’assurer l’entretien courant des harnachements et d’effectuer les petites réparations ainsi que les réparations d’urgence,
  • d’apprécier l’état des installations (écuries, boxes, selleries, pièces d’accueil, pâtures), d’en assurer l’entretien et de mettre en œuvre les règles de salubrité, d’hygiène et de sécurité qui s’imposent.

Etre capable de :

CRÉER, ORGANISER DES PRODUITS DE TOURISME ÉQUESTRE :

  • créer des itinéraires de proximité,
  • créer des itinéraires de randonnée au départ de son établissement entre des relais d’étape connus et identifiés,
  • concevoir un calendrier, un programme de randonnées et promenades, l’animation spécifique.

COMMERCIALISER SES PRODUITS DE TOURISME ÉQUESTRE :

  • savoir-faire un descriptif,
  • savoir-faire un document publicitaire,
  • identifier les partenaires de commercialisation et publics d’usagers,
  • répondre à une demande de renseignement téléphonique, écrite, lors d’un salon etc …

SE POSITIONNER PAR RAPPORT À SON ENVIRONNEMENT HUMAIN, NATUREL, ADMINISTRATIF :

  • les structures de référence FFE – DNTE – Administrations de tutelle
  • (Jeunesse et Sports, Agriculture),
  • les principaux atouts du milieu naturel et physique de sa région,
  • les possibilités du syndicat d’initiative du CDT, du CDTE, de l’ARTE, de la DNTE
  • (salons, brochures, etc …),
  • droit du travail, responsabilités, assurances.

DE SE RENSEIGNER SUR LES FORMALITÉS RELATIVES À L’EXERCICE PROFESSIONNEL :

  • Jeunesse et Sports,
  • Haras pour les tutelles,
  • Chambre de Commerce,
  • Chambre d’Agriculture,
  • Pour les partenaires institutionnels, assureurs.

D’INSTRUIRE UNE PROCÉDURE D’AFFILIATION DE SON ÉTABLISSEMENT À LA FFE PAR L’INTERMÉDIAIRE DE LA STRUCTURE COMPÉTENTE EN TOURISME ÉQUESTRE

DE S’INFORMER UTILEMENT DES POSSIBILITÉS D’ACTIVITÉS COMPLÉMENTAIRES (RELAIS D’ÉTAPE, HÉBERGEMENT, TABLES D’HÔTES, ETC …)